XIHUITL, le bleu éternel

Publié le par Le monde de Nilumel

Enquête autour d’un crâne

 
Ce vendredi, je suis allée à la Vieille Charité visiter une exposition très particulière.
Le Musée d’Art Africains, Océaniens, Amérindiens (MAAOA) présentait une œuvre unique, un crâne recouvert de mosaïque de turquoises dont l’histoire est une véritable énigme.
 
http://i56.tinypic.com/2a8ev5d.jpg
 
Vers les années 1960, ce crâne apparaît, successivement dans un film, l’homme de Rio, puis est victime d’un vol, reparaît ensuite sur le marché pour être choisi par le professeur Henri Gastaut et intègre sa collection de crânes. A partir de ce moment-là, son authenticité est contestée.
En 1989, le MAAOA en fait l’acquisition et depuis, le Centre de recherche et de restauration des musées de France a entrepris des analyses approfondies, menant ainsi une véritable et passionnante enquête digne de nos experts!
 
Ce crâne, provenant du Mexique, serait d’origine mixtèque (époque préhispanique). Sa forme allongée vers l’arrière est caractéristique des déformations crâniennes des civilisations amérindiennes. Sa face est recouverte d’une mosaïque de turquoises. Un bandeau noir d’obsidienne orne son front et il a sur le menton une barbiche noire de turquoises chauffées à 300°. Ses orbites sont soulignées par des cercles blancs de coquillages. La colle qui scelle les tesselles est d’origine organique, à base de cochenille écrasée.
 
http://i56.tinypic.com/20jpmj9.jpg
 
Les mosaïques de pierres constituent une des plus anciennes formes d'expression artistique des civilisations méso amérindiennes. L'analyse de ces prestigieux minéraux utilisés dans la réalisation de masques et de bijoux met en évidence l'importance de la symbolique des pierres et des couleurs dans les civilisations préhispaniques. Les artistes mixtèques étaient considérés par leurs contemporains comme de véritables orfèvres en la matière.
Cependant, des restaurations récentes mettent en doute son authenticité.  
Est-il un original ou le produit d’un faussaire? L’énigme n’est pas résolue à ce jour.
 
Au-delà de l’enquête scientifique, ce crâne pose de nombreuses questions.
Comment doit-on considérer un tel objet? Le crâne d’une personne ayant vécu dans un lointain passé? Une relique sainte à vénérer? Une œuvre d’art à contempler?
Ce crâne nous fascine par sa beauté et par ce qu'il nous transmet, ainsi que les autres vanités, car il nous ramène à notre fragile destinée de mortel.

Publié dans Etat d'âme

Commenter cet article

Joe SKULL 06/06/2011 09:46


trés beau crâne en effet. et merci pour ta visite dans le labyrinthe =)